Combiner énergie et biodiversité !

PIEESA 1

Publié le 2 octobre 2020 par Parc Naturel Régional des Ardennes

Initié en 2018, le projet PIEESA (Pour une Infrastructure Energétique, Ecologique et Sûre en Ardennes) est lauréat de l’appel à projet lancé par l’Etat. Cette reconquête pour la biodiversité menée par le PNR, RTE et l’ADEME a pour objectif de garantir la sécurité des personnes et des biens sous les lignes électriques.

Déjà partenaire depuis 2011, le PNR des Ardennes et RTE poursuivent leurs actions sur 3 ans, de 2018 à 2020 afin de restaurer et valoriser ces couloirs forestiers souvent dénaturés et délaissés. Plus de 100 hectares vont être transformés en corridors écologiques permettant la circulation de la faune et la flore sous les lignes à Haute Tension.

Zoom sur Sécheval

La mise en place de ces différentes actions à Sécheval a nécessité la concertation de plusieurs acteurs agissant sur l’aménagement et la gestion du territoire (la commune de Sécheval, propriétaire du site, l’Office national des forêts, gestionnaire de la forêt communale, la société de chasse communale de Sécheval, RTE, le PNRA…). Avant de débuter la phase travaux en juin 2019, plusieurs étapes se sont déroulées. Une fois le site de Sécheval identifié en 2018, des inventaires écologiques ont été réalisés afin de connaître les différentes espèces présentes. Suite à la concertation initiée tout au long de l’année 2018 avec les acteurs locaux, une convention pour la mise en place et l’entretien des aménagements a été signée entre le PNR des Ardennes, le Réseau de Transport d’Electricité, la commune de Sécheval et la société de chasse communale. Le site de Sécheval concerne une surface d’environ 8 ha. Démarrés en juin 2019, les travaux à ce jour terminés consistaient en :

  • La plantation de lisières forestières arbustives et de boisements adaptés d’essences variées dont la hauteur n’entravera pas les lignes électriques
  • La gestion de la fougère aigle par extraction des rhizomes, avant création de prairies de fauche, favorable aux papillons, reptiles, insectes…
  • La mise en place de culture à genêts, favorable à la grande faune
  • La gestion d’un boisement de bouleaux (création de layons forestiers permettant l’accès aux boisements dans le but d’effectuer des coupes sélectives à des fins de bois de chauffage)
  • La plantation d’un verger de fruitiers, pour le régal de tous !
  • PIEESA en quelques chiffres :

    • 800 000 euros de budget
    • RTE financeur à 40%
    • ADEME financeur à 60% · 2018 à 2020
    • 273 km de lignes à hautes tensions dont 140 km d’emprise forestière
    • 100 ha de couloirs forestiers à restaurer
    • 6 sites en cours d’aménagement

    Partager cet article :