Projet Alimentaire Territorial

Marché des Producteurs à Renwez © Céline Lecomte

Mangeons mieux, consommons ardennais : un projet alimentaire pour tous !

« A l’occasion de ses 10 ans, le Parc naturel régional des Ardennes s’engage dans un projet alimentaire territorial (PAT) permettant d’accompagner les acteurs et habitants du territoire vers une alimentation saine, durable et de qualité pour tous.

Celui-ci s’étend sur l’ensemble du territoire du Parc ainsi que toutes les communes d’Ardenne Métropole, soit un tiers du département et 191 000 habitants. L’objectif est de travailler autour de la lutte contre le gaspillage alimentaire, l’éducation au mieux-manger, notamment des jeunes du territoire, l’accompagnement de la restauration collective vers un approvisionnement local et de qualité, mais aussi sur la valorisation du patrimoine alimentaire ardennais. »

Qu’est-ce qu’un projet alimentaire territorial ?

Issu de la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt (2014), un PAT a pour objectif de relocaliser l’agriculture et l’alimentation dans les territoires, en prenant en compte les dimensions économiques, sociales, environnementales et de santé. C’est un projet collectif et participatif, où chaque acteur du système alimentaire local est invité à s’exprimer :

  • producteurs,
  • transformateurs,
  • distributeurs,
  • associations,
  • collectivités,
  • organismes de recherche,
  • mais aussi et surtout les habitants !

Rien qu’en région Grand Est, on compte à l’heure actuelle une vingtaine de PAT reconnus par l’Etat. Comme dans les Ardennes, tous mettent en œuvre des projets articulés autour de 6 grands axes : l’économie alimentaire, la valorisation de la gastronomie, la nutrition et la santé, l’accessibilité sociale de l’alimentation, la préservation de l’environnement, l’aménagement du territoire.

Source : Ministère de l’Agriculture et l’Alimentation

Source : Ministère de l’Agriculture et l’Alimentation

 

Le PAT doit donc permettre d’identifier et de décliner les actions les plus adaptées aux caractéristiques de notre territoire pour améliorer notre alimentation (notamment dans les cantines scolaires), développer de nouveaux débouchés et accompagner la structuration des filières, maintenir des fermes sur le territoire, faciliter l’installation de nouveaux agriculteurs, permettre l’accès à des produits sains et de qualité à tous, y compris les plus précaires, etc.

 

Où en est le PAT du PNR des Ardennes ?

La construction du PAT du PNR des Ardennes, véritable outil de concertation, est prévue jusqu’en mai 2022, ponctuée de nombreux temps d’échanges et de réflexions collectifs, ouverts à toutes et tous.  La phase de diagnostic agricole et alimentaire préalable a commencé en juillet 2021, réalisée par la Chambre d’Agriculture des Ardennes. L’offre et la demande sont évaluées, afin d’identifier les forces et faiblesses, opportunités et menaces du territoire. L’idée est aussi de recenser les initiatives citoyennes et publiques du territoire en faveur d’une agriculture et alimentation durable. En 2022, la seconde phase permettra de co-construire en groupes de travail une stratégie alimentaire efficace en cohérence avec les spécificités du territoire, selon les priorités qui auront émergées.

 

Le Forum de l’alimentation durable

Le premier temps fort du projet alimentaire s’est tenu le 23 septembre 2021 au Centre de Congrès des Vieilles Forges, aux Mazures.

Le Forum a réuni plus de 60 personnes autour des questions d’alimentation, de la production jusqu’aux déchets, et a été riche d’échanges. De nombreux témoignages ont ponctué la matinée, sous forme de deux tables rondes réunissant des intervenants locaux et régionaux : GAEC de la Basse Warby, société API Restauration, Chambre d’Agriculture des Ardennes, centre social de Nouzonville, association LEDA, Parc naturel régional de la Montagne de Reims, légumerie départementale des Ardennes, et animateur du réseau PARTAAGE (Pour une Alimentation Responsable et une Transition Agri-Alimentaire en Grand Est).

Une première synthèse de l’enquête en ligne, qui s’est déroulée du 9 août au 12 septembre, a aussi été présentée. Elle a mis en lumière les pratiques actuelles des consommateurs ardennais, mais également leurs attentes et résolutions pour le futur.

L’après-midi, les participants se sont répartis dans 2 séries de 3 ateliers parallèles sur 6 thématiques variées :

  • Relocaliser l’agriculture de demain,
  • Préserver la santé, l’environnement et la biodiversité,
  • Repenser la restauration collective,
  • Favoriser l’accessibilité sociale alimentaire,
  • Créer des liens entre producteurs et consommateurs,
  • Dynamiser les circuits courts et la vente directe.

De nombreux échanges et débats ont eu lieu au sein de chaque atelier de 40 min, pour aboutir à la proposition de 3 enjeux et 3 actions phares par thématique, présentés ensuite devant l’ensemble des participants. Chacun était enfin invité à prioriser les actions et enjeux qu’il souhaitait grâce à des post-its.

Pour clôturer cette journée, la Chambre d’Agriculture des Ardennes a présenté les premiers éléments du diagnostic agricole et alimentaire en cours de réalisation sur le territoire jusqu’en décembre.

Retrouvez bientôt un compte-rendu détaillé de cette journée.

Denis Lairon, directeur de recherche émérite à l’INSERM, biochimiste et nutritionniste à Aix-Marseille Université, a apporté un regard critique et éclairant sur les enjeux de notre système alimentaire actuel. Il codirige notamment une grande étude nationale sur les relations entre pratiques alimentaires, modes de vie et santé depuis 2009.

Votre contact au PNR des Ardennes – Mission Agriculture durable : +33 (0)3 24 42 90 57 – 06 20 32 72 09 – Mail : agriculture@parc-naturel-ardennes-fr

Ce projet est financé grâce au soutien de :

 

 

 

 

 

Partager cette page :

Aller au contenu principal