Géologie et climat

Ardoisière de Haybes © P. Papier

« La géologie est un facteur de richesse écologique du territoire. Elle permet d’expliquer la répartition des activités humaines, les modes agricoles, les paysages, et les matériaux de construction. Le patrimoine géologique des Ardennes est exceptionnel par sa diversité. et constitue une référence en science de la terre qu’il convient d’exposer grâce à l’Unesco »

Géoparc UNESCO

Le Label Géoparc Mondial UNESCO est une reconnaissance, un outil d’attractivité et de développement durable se basant sur un patrimoine géologique remarquable. Ce label a pour objectifs de préserver les sites, les interpréter, sensibiliser les habitants et les visiteurs à leur richesse et s’inscrit comme un outil de développement durable du territoire qu’il reconnaît.

Il est donc logique que les Parcs naturels Viroin-Hermeton et des Ardennes, déjà reconnus dans leur pays respectif pour leur patrimoine environnemental, paysager et culturel, s’associent autour d’un projet visant à transcender la frontière, développer le géotourisme et mettre en lumière 500 millions d’années d’histoire, avec pour point d’orgue la labellisation au label Géoparc Mondial UNESCO. Le label Géoparc Mondial UNESCO permettrait également aux Parcs Viroin-Hermeton et des Ardennes d’intégrer un réseau international comprenant 147 Géoparcs. Autant d’acteurs travaillant de concert pour optimiser l’association entre connaissance et valorisation, deux axes majeurs de la Charte du PNR des Ardennes.

Durant l’ère Primaire, le territoire du Parc était alors submergé par des mers, au fond desquelles, des sédiments se sont déposés emprisonnant parfois quelques créatures des temps passés (-540 à -390 millions d’années). Par l’effet des mouvements tectoniques, ces matériaux ont été entrainés dans les profondeurs de la terre et se sont transformés en plusieurs types de roches aujourd’hui visibles à la surface (schistes, calcaires ou quartzite) comprenant parfois, quelques fossiles d’animaux disparus.

> La fossilisation expliquée en images (créé par Erasme.org)

Vers -350 millions d’années, toujours sous la pression des forces tectoniques (convergence), une chaîne de montagne s’est élevée. La très célèbre Pangée était née de la rencontre entre deux continents (Laurasie et Gondwana), et avec lui, le plissement Hercynien dont fait partie le massif ardennais (et son cousin le massif armoricain).

Lecteur mp4: https://education.francetv.fr/matiere/sciences-de-la-vie-et-de-la-terre/terminale/video/formation-de-la-france-le-massif-hercynien

Durant l’ère Secondaire, la mer remonte à de multiples reprises sur la montagne dont seules les parties les plus hautes demeurent émergées. C’est à cette époque que les roches alors mises à jour commencèrent un long processus d’érosion dessinant petit à petit les paysages ardennais (-208 à -65 millions d’années) et que de nouveaux dépôts sédimentaires sont abandonnés.

Durant l’ère Tertiaire, une nouvelle chaîne de montagne s’érige. Il s’agit de la ceinture Alpine, comprenant notamment les Alpes, et l’Himalaya (en cours de nos jours). Cette surrection provoque le soulèvement des terres et le retrait de la mer (-65 à -1,8 millions d’années).

Enfin, au Quaternaire (-1,8 millions d’années à nos jours), les fleuves qui coulaient alors sur un plateau surélevé, ont alors patiemment creusé les roches les plus tendres (les schistes notamment) pour former les magnifiques vallées et paysages de la vallée de la Meuse.

Le PNR des Ardennes se situe à cheval entre deux grandes unités géologiques :

  • l’une constituée de roches métamorphiques datant de l’ère primaire ; c’est le massif ardennais
  • l’autre composée de roches sédimentaires plus récentes (Secondaire) comprenant la Thiérache et les Crêtes préardennaises.

L’Homme et la Géologie

L’Ardenne, berceau des sciences de la Terre :

Tout le processus présenté ci-dessus n’est pas tombé du ciel, au cours du 19ème siècle des chercheurs se sont lancés dans une véritable enquête de terrain pour comprendre les mécanismes telluriques en cours il y a 500 millions d’années. Des indices pour la plupart trouvés en Ardenne.

Avec une histoire si riche, il n’est pas étonnant que le PNR des Ardennes accueille plusieurs stratotypes. Un stratotype est une couche géologique servant de référence internationale. Au sein du Parc, on dénombre 3 principaux stratotypes ou anciens stratotypes : le Givétien, le Devillien et le Revinien.

L’Eau et les paysages :

L’eau a façonné les paysages. Rivières et fleuves ont creusé les vallées aujourd’hui habitées du PNR. Cette eau, ressource indispensable à la vie à ensuite été domptée par l’homme moderne avec la production d’électricité et le transport fluvial. Autres actrices majeures du paysage, les précipitations ont permis d’éroder patiemment les couches de roche les plus tendres donnant au fil des millénaire des structures spectaculaires comme le site de 4 fils Aymon à Bogny-sur-Meuse connu pour la légende (lien vers page dédiée) qui l’entoure.

Carrières et mines :

Des cavités faites par l’homme il y en a et pas qu’un peu. Car outre la précieuse eau, les Ardennes regorgent de minerais de fer exploités dès l’époque celte et jusqu’au 19ème siècle ayant permis aux vallées de la Meuse et de la Semoy d’acquérir un savoir-faire incomparable pour l’époque en matière de métallurgie et d’industrie dont il reste encore quelques représentants.

De plus, le territoire était également apprécié pour la qualité de ses ardoises tantôt grises, bleues ou vertes et la toujours exploité calcaire bleu de Givet. Le bassin ardoisier révèle une histoire riche et laisse derrière lui des centaines voir des milliers de km de galeries souterraines.

La Géodiversité :

Les structures rocheuses et cavités constituent par ailleurs des milieux spécifiques répondant aux besoins de certaines espèces protégées : faucon pèlerin, hibou grand-duc, plusieurs espèces de chauves-souris, d’orchidées, etc. Il n’est dès lors pas étonnant que nombre de ces sites soit classés en zone protégée.

Le Géotourisme :

Le top 3 des sites naturels à découvrir :

  • La réserve du Mont d’Haurs à Givet (50.1324 ; 4.8274)
  • Les 4 fils Aymon à Bogny-sur-Meuse (49.59587 ; 4.74045)
  • Les Dames de Meuse à Laifour (49.911712 ; 4.671615)

Nos musées à thème :

  • Le centre d’exposition des minéraux et fossiles de Bogny-sur-Meuse
  • La Maison de l’Ardoise à Rimogne
  • Le Musée de la Métallurgie Ardennaise à Bogny-sur-Meuse

La géologie en image

 

Partager cette page :