Géologie et climat

Géologie mis en avant
Ardoisière de Haybes © P. Papier

« La géologie est un facteur de richesse écologique du territoire. Elle permet d’expliquer la répartition des activités humaines, les modes agricoles, les paysages, les matériaux de construction. Le patrimoine géologique des Ardennes est exceptionnel par sa diversité. »

 

Des Paysages formés en 4 temps 

1. Au temps du Cambrien (Revinien – 540 millions d’années) et du Dévonien (Givetien – 390 millions d’années), le territoire était couvert de très anciennes mers et de leurs dépôts. Au passage, c’est à Fromelennes, à proximité de la ville de Givet, qu’on peut découvrir les Grottes de Nichet et ses très belles salles représentant les couches successives. Certaines de ses couches sont célèbres pour leurs fossiles, tel le Mur des Douaniers à Vireux-Molhain. On peut retrouver de magnifiques exemplaires de fossiles au Musée des minéraux et fossiles des Ardennes de Bogny-sur-Meuse. Les couches du dévonien ont une réputation mondiale et le terme Givetien fait toujours partie de l’échelle stratigraphique (Description des strates, ou couches de terrain, qui constituent l’écorce terrestre dans le but de reconstituer l’histoire de celle-ci) mondiale.

> La fossilisation expliquée en images (créé par Erasme.org)

(La lecture de ce fichier nécessite une application prenant en charge le format swf, disponible gratuitement : lecteur flash, swf player pour android, Puffin Web Browser pour iPhone ou iPad). Vous pouvez également l’enregistrer sur votre disque dur.

2. Il y a environ 350 millions d’années, une chaîne de montagne s’est formée : c’est le plissement hercynien qui a plissé les couches, pouvant également les recristalliser. C’est le cas des roches argiles qui se sont transformés en ardoises. Nous sommes dans le pays de l’ardoise. Elles sont utilisées depuis l’Antiquité et ont été exportées dès le Moyen-Age. Les ardoises ardennaises sont noires, violettes ou vertes. C’est à Rimogne qu’on peut découvrir la très belle Maison de l’Ardoise.

3. Au temps du Jurassique (200 millions d’années), le massif ardennais s’érode et la mer revient à sa bordure sud : ce dépôt de couches forme, alors les crêtes pré-ardennaises au sud des Ardennes. Au temps du Crétacé (100 millions d’années), le massif est recouvert par la mer : c’est le dépôt des couches de craies (près de 1 000 m d’épaisseur). L’église de Tournes, par exemple est faite en calcaire gréseux.

4. Le soulèvement alpin a lieu il y a 10 millions d’années et provoque le retrait de la mer du Bassin parisien et le soulèvement des couches jusque dans le Massif. Au temps des glaciations, le quaternaire (2 millions d’années), les cours d’eau entraînent une forte érosion et le creusement des vallées avec une mise en relief des crêtes.

 

 

Ces 4 temps ont engendré des paysages de plateaux et de vallées très encaissées, donnant naissance à de nombreuses légendes. Le sol est riche d’une multitude de roches (Schiste, Fluorite à Rancennes…), dont certaines sont très caractéristiques (rocher dit du Pas Bayard à Hargnies, le paysage ruiniforme du Roc-la-Tour à Monthermé, la source rouge à Laifour…).

La vallée de la Meuse, de Givet à Charleville-Mézières regorge de points de vue à couper le souffle et aménagés pour le plaisir de tous.

Le PNR des Ardennes est à cheval sur deux entités géologiques distinctes :

  • l’Ardenne stricto sensu au Nord, avec des terrains métamorphiques anciens,
  • les Crêtes préardennaises et la Thiérache Ardennaise dans la partie sud-ouest du territoire qui présentent des roches sédimentaires beaucoup plus récentes.

Des pierres qui ont façonné nos paysages et notre architecture

Sur le territoire du PNR des Ardennes, on retrouve tout un panel de pierres qui ont servi et servent encore à la construction des habitats :

  • des quartzites, utilisés comme pierre à bâtir ou à empierrer les routes et qu’on retrouve, notamment à Bogny-sur-Meuse avec les 4 Fils Aymon,
  • des schistes ardoisiers, couvrant murs et toitures de nombreuses maisons de l’Ardenne, tel à Haybes, Fumay et Rimogne,
  • du calcaire, utilisé comme pierre de taille et marbre.

 

 

Deux réserves d’intérêt géologique

A Vireux-Molhain, se situe la 1ère Réserve Naturelle Nationale « le Mur des douaniers » constituée d’une riche faune fossile (trilobites, mollusques, brachiopodes…) et qui représente l’un des gisements fossiles les plus anciens de France.

Les pelouses de la Pointe de Givet est la 2nde Réserve Naturelle Nationale classées par décret, du fait notamment de son intérêt géologique unique pour le nord-est de la France.

Les deux réserves sont co-gérées par l’Office National des Forêts et par le Conservatoire des Espaces Naturels de Champagne-Ardenne.

 

Partager cette page :

3e76526d96050f4b5b9c4c2153a1d4bf???????????????????????????