Les rapaces nocturnes

rapaces

Sur les neuf espèces de rapaces nocturnes nichant régulièrement en France, 6 se reproduisent dans le Parc. Certaines d’entre elles sont rares et menacées comme le Hibou grand-duc ou la Chevêche d’Athéna, d’autres sont plus communes et d’observation courante. Mais toutes reflètent et participent au maintien de la richesse et de la diversité biologiques du territoire.

La Chevêche d’Athena : Sortie de la cavité d’un vieux pommier, la Chevêche d’Athena s’envole pour se poser non loin, sur un piquet ou même le coin d’une grange. C’est alors que la Chevêche d’Athena, le plus diurne des rapaces, de ses yeux jaunes brillant chasse, à l’affût d’un rongeur, d’un insecte ou même de vers de terre.

La Chouette de Tengmalm : Elle installe son nid dans des troncs d’arbres, souvent d’anciennes loges de Pic noir. Elle se nourrit de petits mammifères, campagnols, souris, mais aussi parfois d’oiseaux. Rare et très discrète, la chouette de Tengmalm est très difficile à observer.

La Chouette effraie : La chouette effraie ou Effraie des clochers est la plus répandues au monde. Rapace nocturne qui ne peut pas être confondu avec une autre espèce : sa couleur claire est unique chez les Hiboux et Chouettes. En ville, elle vit à proximité des Hommes (dans les clochers d’églises), en campagne l’Effraie des clochers affectionne les paysages ouverts avec des haies, des arbres isolés mais toujours à proximité des habitations où elle y chasse les rongeurs ainsi que quelques insectes.

Le Hibou moyen-duc : C’est l’un des plus discrets de nos 6 rapaces nocturnes. Le Hibou moyen-Duc recherche avant tout les milieux ouverts. Il occupe les anciens nids de corvidés (Corneilles, Pies…) dans les zones de conifères semi-boisées, petits bosquets, haies, parcs et vergers. De ses yeux orange, il chasse essentiellement de petits rongeurs, des oiseaux de petite taille voir même à l’occasion des insectes.

La Chouette hulotte : Avec sa grosse tête ronde et ses yeux noirs, mais aussi la grande envergure de ses ailes (souvent plus d’un mètre !), la chouette Hulotte, commune et présente sur tout le territoire, habite les cavités d’arbres anciens dans des boisements clairs de feuillus. Pour se nourrir, la chouette Hulotte n’est pas difficile à satisfaire : petits rongeurs, oiseaux, amphibiens, gros insectes…

Le Hibou grand-duc : Appelé aussi le roi des nocturnes, le Grand-Duc d’Europe est le plus grand nocturne européen ! Avec son envergure flirtant avec les 2 mètres et son poids pouvant atteindre 4 kilos le Grand-Duc d’Europe habite les escarpements rocheux, appréciant les endroits calmes et reculés. Cet énorme strigiforme est au somment de la chaine alimentaire des rapaces ; il a ainsi le choix pour se nourrir : lièvres, oiseaux, amphibiens et poissons…

Partager cette page :

Aliquam Donec commodo elit. Curabitur id